Passer au contenu
Nouvel an Chinois : Livraison à partir du 5 Février
Nouvel an Chinois : Livraison à partir du 5 Février
Les 5 plus grands démons Yokai Japonais | Ramen Nation

Les 5 plus grands démons Yokai Japonais

Qui sont les 5 plus grands démons Yokai Japonais ?

Intéressé par le folklore nippon ? Les 5 plus grands démons Yokai (妖怪) Japonais est un bon sujet de conversation. Ces créatures fascinantes occupent une place importante dans la tradition nipponne. Depuis des millions d’années, ces créatures surnaturelles terrifient les humains. Mais ils sont aussi une source d’inspiration pour les artistes du Pays du Soleil Levant : peintre, sculpteurs et même les scénaristes de mangas ou encore les développeurs de jeu vidéo. 

Découvrons ensemble les 5 démons les plus connus du folklore japonais.

Le démon Oni : le démon le plus connu

Parmi les 5 plus grands démons Yokai Japonais, l’Oni (鬼) est le plus connu. C’est un être de couleur rouge ou bleu. Il possède un regard effrayant qui fait fuir les humains. Il possède de grandes dents, des griffes et porte souvent un pagne en peau de tigre. Il est souvent relié au signe du zodiaque chinois du bœuf-tigre. Il paraît que l’Oni est la réincarnation des personnes méchantes. A leur décès, ils finissent dans les enfers et deviennent des serviteurs du roi de l’enfer. Leur but est de torturer les humains.

Dans la culture japonaise, le démon Oni représente la malchance et la cruauté. Dans le zodiaque chinois, le bœuf-tigre est associé à la direction nord-est, source de tous les malheurs. Pour le repousser, les Japonais construisent les temples ou les sanctuaires dans cette direction. Des fêtes traditionnelles  comme le Setsubun (節分) sont aussi organisées dans le but d’éloigner les démons. 

Le Kitsune : le renard à neuf queue

Le mot Kitsune (狐) se traduit par « renard » ou « esprit renard » dans la langue japonaise.  C’est un personnage du folklore japonais et un esprit surnaturel. Le Kitsune est caractérisé par ses nombreuses queues. Plus précisément, il en possède neuf. Étant un animal polymorphe, le Kitsune possède plusieurs pouvoirs dont le métamorphose. Il peut être malveillant, bienveillant ou espiègle. Le Kitsune est connu pour être le messager d’Inari (稲荷神), la déesse du riz et du commerce.

Il existe plusieurs types de Kitsune. Ils sont reliés aux éléments de la mythologie japonaise : le feu, le ciel, la terre, etc. Selon certaines légendes japonaises, le Kitsune porte un collier de 12 perles autour de son cou pour représenter les 13 éléments. Le 13ème ? Il est représenté par le Kitsune lui-même. Parmi les Kitsune le plus connu, il y a le Myôbu (命婦). Ce sont des Kitsune bienveillants et ils représentent l’élément céleste. Il y a également les Nogitsunes. Contrairement au Myôbu, ils sont connus pour leurs espiègleries.

Des fêtes sont organisées par les sanctuaires avant les récoltes en l’honneur de la déesse du riz. Les participants portent des masques de Kitsune. Le but de cette célébration est de s’assurer une bonne récolte. Si vous êtes aux alentours de Tokyo la veille du Nouvel An, ne ratez pas le festival ! Il s’agit de l’Oji Kitsune no Gyoretsu (王子狐の行列 – La parade des Renards).

Le Tengu : le démon au long nez

Le Tengu (天狗, « chien céleste ») est l’une des créatures les plus impressionnantes parmi les Yokai Japonais. Il est caractérisé par son long nez rouge et ses ailes. A cause de son expression colérique et son visage cramoisi, on peut dire que le Tengu est effrayant.

Ce démon japonais porte souvent une tenue de Yamabushi (山伏) (des guerriers vivants dans les montagnes). Dans les représentations traditionnelles, il porte des accessoires : des armes de guerriers ou un éventail à plumes. Ce démon mi-homme mi-oiseau est aussi connu pour être le gardien des montagnes.

Pendant longtemps, les bouddhistes pensaient que le Tengu était un être destructeur et un annonciateur de guerre. Au fil du temps, les significations rattachées au Tengu ont évolué. Considéré d’abord comme un démon maléfique et agressif, le Tengu est devenu un être porteur de chance et protecteur de la famille. Mais qui sait ! Il reste tout de même imprévisible. 

Le Tengu occupe une place dans la tradition japonaise sur le plan religieux, littéraire et artistique. Des fêtes lui sont même dédiées. Chaque année dans le quartier de Shimokitazawa à Tokyo, un festival Tengu a lieu. Un défilé de personnes portant un masque Tengu et un costume fait main défile dans les rues. Lors du festival de Numata célébrant le Tengu de la montagne de Kashouan, il est impossible de rater les deux gigantesques masques de Tengu.

Yurei : le fantôme vengeur

Étymologiquement, le mot Yurei vient de deux mots, Yuu (幽) qui signifie sombre et rei (霊) traduit âme ou esprit. Ainsi, les Yurei sont des personnes décédées qui ont subi une mort brutale : accident, agression, etc. N’arrivant pas à trouver la paix, ces êtres surnaturels sont coincés dans les limbes. Ils passent leur temps à hanter les humains.

Comment les reconnaître ? Les Yurei sont souvent des femmes aux longs cheveux noirs ébouriffés. Pour ce qui est de leurs membres, elles possèdent des bras tombants et des jambes… en fait, elles n’en ont pas. En étant plus de ce monde, les Yurei ne peuvent pas marcher sur le sol terrestre, elles flottent. Elles portent une robe flottante qui ressemble au kimono funéraire.

Il existe plusieurs types de Yurei, l’Ubume (産女 - femme ayant porté un enfant) par exemple. C’est un spectre d’une jeune femme décédée alors qu’elle attendait un enfant. Dans la culture japonaise, le fantôme responsable de la catastrophe naturelle est l’Yurei Gorio (御霊). C’est un puissant esprit capable de vengeance catastrophique comme la destruction des cultures, le typhon ou le séisme.

Kappa : l’enfant de la rivière

Le Kappa (河童) est l’un des monstres redoutables du Yokai japonais. Dotée d’une petite taille et une forme bizarre, cette créature est qualifiée d’anthropomorphe. La couleur de sa peau varie entre le vert et le bleu. Il est loin d’être gâté par la nature puisque ses membres sont palmés. Son dos est équipé d’une carapace de tortue. Il possède un crâne creux entouré de cheveux broussailleux.

Le kappa est connu pour semer la terreur dans les villages. Il attire les passants vers les rivières pour pouvoir les noyer. Si un jour vous rencontrez un Kappa, le meilleur moyen de s’en débarrasser est de lui donner un concombre.

Ce Yokai est une véritable source d’inspiration dans la littérature, les mangas et les animations japonaises. Dans la série Kappa no Kaikata, on nous montre un homme qui décide d’adopter un Kappa et de l’élever en suivant les indications d’un livre « Comment élever un Kappa ? ». Mais il découvre qu’il est bien difficile d’élever un Kappa que de suivre les indications.

Il existe beaucoup de Yokai japonais mais en résumé, les plus grands de ces démons sont : l’Oni, le Kitsune, le Tengu, l’Yurei et le Kappa. Envie d’avoir des déguisements effrayants inspirés de Yokai japonais ? Découvrez notre collection de Masque traditionnel Japonais.